La création d’une marketplace B2B est un projet d’envergure qui doit être mûrement réfléchi et préparé. Stratégie, business model, expérience utilisateur, solution technique retenue… La réussite d’un tel projet dépend de plusieurs aspects qu’il convient d’anticiper. Parce que rien ne vaut le retour d’expérience de porteurs de projets qui sont déjà passés par là, nous avons réalisé une infographie qui revient sur les choses à faire et celles à ne pas faire lorsqu’on lance sa marketplace B2B.

Les spécificités d’une marketplace B2B

Tout comme sur une marketplace B2C, la marketplace B2B vise à mettre en relation des vendeurs et des acheteurs, à la différence près que dans ce cadre, vendeurs et acheteurs sont des professionnels. Cette différence de typologie de public cible impose quelques spécificités :

  • Les modes de paiements doivent être plus flexibles qu’en B2C, en s’adaptant aux habitudes du B2B : paiements en différé, paiement en plusieurs fois, prélèvements, gestion des encours…
  • Les options de pricing doivent être multiples : distinction entre le prix HT et TTC, prix dynamiques, prix de gros…
  • La marketplace doit prendre en compte des règles commerciales complexes : demande de devis, remises sur quantité, appels d’offres…
  • Il faut souvent pouvoir créer des droits d’utilisateurs dédiés, notamment pour les comptes acheteurs à droits multiples.

La solution de création de marketplace retenue dans le cadre d’une plateforme B2B doit donc proposer des fonctionnalités permettant de répondre à l’ensemble de ces spécificités, ainsi qu’un back-office vendeur ergonomique, un front-office unifié et un back-office administrateur puissant. Bien mené, un projet de création de marketplace B2B peut permettre à une entreprise déjà installée de démultiplier ses ventes, d’élargir son réseau de distribution, de repenser ses processus achats ou encore de se lancer dans l’économie circulaire. Les marketplaces B2B offrent en effet un extraordinaire potentiel de croissance, à condition de ne pas commettre (trop) d’erreurs lors de leur lancement.

Découvrez sans plus attendre les Do’s and Don’ts de la marketplace B2B !

Marketplace B2B

 

Les Do’s and Don’ts de la création de marketplace B2B

 

LES DO’S

  • Intégrer tout de suite la marketplace dans le modèle opérationnel de la société. Dans le cadre d’une entreprise existante, la marketplace ne doit pas être considérée comme un business à part : capitalisez sur ce que vous avez déjà construit pour déployer ce nouveau projet.
  • Fixer des objectifs précis de croissance pour maintenir un excellent niveau de service. Mieux vaut grandir étape par étape que de se brûler les ailes : prenez le temps de construire vos flux logistiques et commerciaux, avec la scalabilité en ligne de mire.
  • Se lancer dès que possible pour tester le marché et affiner son offre commerciale. La marketplace est une plateforme qui a vocation à évoluer dans le temps, en fonction des retours des acheteurs et des vendeurs. Optez pour une approche MVP et sachez faire preuve d’agilité, en mode test & learn !
  • Être attentif à l’expérience utilisateur. Les acteurs du B2B sont des utilisateurs comme les autres ! Ils seront sensibles à la fluidité du parcours proposé, tant au niveau de l’acte d’achat que du back-office vendeurs.
  • Bien choisir ses partenaires technologiques. En B2B comme en B2C, le choix de la solution de création de marketplace est décisif car il impacte directement la capacité à se concentrer sur son cœur de métier et le time-to-market. Bien choisir son Prestataire de Service de Paiement est également très important !

 

LES DON’TS

  • Vouloir lancer tout de suite un produit parfait. L’idée est tentante, mais c’est la meilleure façon de perdre du temps. Ce n’est qu’en se lançant le plus rapidement possible qu’il sera possible de tester son marché et d’identifier ce qui doit être amélioré.
  • Retarder l’intégration du développement au sein de sa structure. Pour avoir plus de flexibilité et d’agilité sur le développement de sa plateforme, il est conseillé de renforcer ses équipes de développeurs en interne.
  • Référencer tout de suite l’ensemble des vendeurs. Avoir une offre dense est certes important, mais cela implique d’être suffisamment structuré pour assurer une bonne gestion de ces derniers. Mieux vaut donc construire son offre graduellement.
  • Ne pas investir dans une équipe Sales immédiatement. Le digital est un canal crucial, mais en matière d’acquisition de vendeurs, de clients et de SAV, une équipe de commerciaux terrain est indispensable.
  • Négliger les sujets business au profit des questions IT. La solution de création de marketplace retenue doit être fiable et facilement appropriable, pour que vous puissiez vous focaliser sur le recrutement et la fidélisation des vendeurs, le développement de l’offre et la satisfaction client.

 
Pour découvrir encore plus de conseils, retrouvez les retours d’expérience de nos clients opérateurs de marketplaces B2B :

Wizaplace - The Marketplace Maker

La solution de création de marketplace tout-en-un

2 quai du commerce, 69009 Lyon
+33 (0)9 67 38 89 55
contact@wizaplace.com

          

S'inscrire à la Newsletter Wizaplace