Avril 2019

En seulement 6 ans, la marketplace ManoMano a révolutionné la distribution d’articles de bricolage et de jardinage en ligne. Elle s’est imposée comme leader du marché européen du secteur. Forte de ses 425 millions d’euros de volume d’affaires en 2018, la plateforme a récemment levé 110 millions d’euros et se lance sur le segment B2B dans l’hexagone et à l’international (Belgique, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni). Retour sur une success story à la française et sur les ambitions d’une jeune pousse qui a déjà tout d’une grande !  

Des débuts de MonEchelle.fr à la fulgurante ascension de ManoMano

Créée en 2013 par les deux français Christian Raisson et Philippe de Chanville, grâce à une levée de fonds de 300 000 euros, MonEchelle.fr devient la marketplace ManoMano dès 2015. Bénéficiant d’une faible présence en ligne des acteurs du secteur bricolage et jardinage, et innovant dans la technologie – plateforme communautaire, conseils d’experts, tutoriels… – à grands renforts de levées de fonds, la plateforme connaît une croissance record en moins de 6 ans.

Et pour preuve : 9 employés, 30 000 références, 1 million d’euros de volume d’affaires en 2013, la société affichait déjà un joli volume d’affaires de 32 millions d’euros en 2015. En 2018, elle compte plus de 350 collaborateurs et 425 millions d’euros de volume d’affaires, soit une progression de plus de 80% sur un an. Epoustouflant !

Aujourd’hui, avec 20 millions de visites par mois et 2,5 millions de clients actifs, ManoMano est le 3ème e-commerçant français du secteur derrière Amazon (1 milliard d’euros de volume d’affaires) et Leroy Merlin (500 millions d’euros). La marketplace compte en outre 1 800 marchands et 3 millions de références.

Le tour de table de 110 millions d’euros, bouclé en avril 2019 auprès d’Eurazeo, Aglaé Ventures et Bpifrance, ainsi que des acteurs historiques CM-CIC, Partech, Piton Capital et General Atlantic devrait permettre à ManoMano de renforcer son offensive sur un marché européen évalué à 365 milliards d’euros.

 

La marketplace ManoMano fait évoluer son business model et son offre 

Ce nouvel apport de capital sert trois axes majeurs : des services monétisés destinés aux marchands, l’accélération sur le marché B2B du bricolage et du jardinage, ainsi que le développement européen de la marketplace.

Des services supplémentaires pour les marchands

La marketplace ManoMano propose toujours plus de services à ses marchands tiers, d’une part pour accompagner leur croissance et faciliter leur expérience, d’autre part pour générer une source supplémentaire de revenu. Revenu qui devrait représenter une part de 30 à 40% dans les années à venir. Par exemple, la plateforme est en mesure d’assurer l’édition de factures ou encore la traduction de fiches produits mais elle organise également l’optimisation de la logistique.

Pourquoi le modele marketplace connait-il autant de succès

Et à ce titre, ManoMano n’a pas lésiné sur les développements ! En effet, depuis novembre 2018, l’ouverture d’un entrepôt de 22 000 m2 situé en Seine-et-Marne, équipé de processus automatisés, s’est accompagnée du lancement du service Mano Fullfilment. L’objectif ? Prendre en charge la logistique et le service après-vente des best sellers des marchands tiers. De cette manière, ManoMano peut maîtriser la livraison en réduisant les délais, améliorer les coûts liés aux frais de port et offrir une expérience client sans friction.

Ainsi, dans le cadre de l’offre Mano Fullfilment, les gros colis sont livrés sur rendez-vous et pour une commande d’une valeur supérieure à 30€, dont le poids est inférieur à 30kg, la livraison gratuite est assurée en 24 heures. Un atout différenciant et une véritable valeur ajoutée. D’autant que les prix, frais de port inclus, sont généralement inférieurs à ceux de la concurrence. Une offre similaire est d’ores et déjà à l’étude pour être étendue à l’ensemble du B2C. En attendant, la société prévoit d’atteindre les 10% de volume d’affaires passant par l’entrepôt d’ici à la fin de l’année 2019.

Ouverture d’un espace B2B

Relais de croissance indéniable, le marché du B2B, estimé à 200 milliards d’euros en Europe, fait partie des angles d’attaques disruptifs de ManoMano.

En mars 2019, la marketplace a en effet ouvert sa plateforme aux professionnels du bâtiment, en lançant ManoManoPro. Un espace 100% digitalisé sachant que le marché de l’achat des fournitures professionnelles l’est encore très peu. Un nouveau canal de distribution pour les industriels, qui bénéficient ainsi de 20 000 références négociées, de modes de livraison adaptés au contexte des chantiers et une visibilité sur les stocks en temps réel. De plus, toute une gamme de services dédiés, comme la prise en charge de tâches administratives, comptables, juridiques ou RH est proposée. La marketplace ManoMano table d’ailleurs sur une part des services liés au segment B2B équivalent à 20% voire 30% de ses revenus dans un avenir proche.

Renforcement à l’international 

La place de marché est présente en Belgique, Espagne, Italie, Allemagne et Royaume-Uni. 5 pays qui assurent 25% de son volume d’affaires en 2018 et présentent une croissance à 3 chiffres. Une présence forte donc, qui sera développée pays par pays, en proposant des références locales, mais également entre pays, avec l’extension « cross-border » de l’offre Mano Fullfilment, sans compter sur le projet d’ouverture d’autres entrepôts hors de l’Hexagone.

 

Les ambitions de la marketplace ManoMano

L’objectif de la plateforme est de fournir la meilleure des expériences utilisateur en offrant des conseils d’experts ultra spécialisés et des services collaboratifs. Une manière de fidéliser une clientèle à la recherche d’aide et d’une véritable relation, ainsi qu’évoluer de manière constructive avec les fournisseurs en les guidant. D’ailleurs, les produits référencés sur ManoMano sont de véritables indicateurs de succès pour les acheteurs de la GSB !

La marketplace envisage également un recrutement massif de profils techniques de pointe – data scientists, data-engineers et développeurs – afin de permettre l’accélération sur l’ensemble de ses axes d’évolution. L’effectif devrait d’ici à la fin 2019 se monter à 500 employés, répartis entre Paris, Bordeaux et Barcelone.

Si d’aventure ManoMano n’envisage pas de créer sa marque distributeur, comme le font de nombreux concurrents, ou développer une solution omnicanale dans l’immédiat, afin de satisfaire l’ensemble de la demande, la marketplace cible tout de même le milliard de volume d’affaires en 2020… et quelque chose nous dit que la licorne n’est pas très loin !

 

 

ManoMano n’en finit pas d’évoluer et nourrit des ambitions d’envergure. Si pour l’heure ses efforts se concentrent sur son hypercroissance et son positionnement technologique, elle se situe encore loin derrière Amazon. Cependant, sa stratégie de concentration sur l’Europe et ses préoccupations de qualité du service qui mettent au cœur l’utilisateur, montrent une réelle volonté de concurrencer le géant Américain, voire le détrôner. Une histoire à suivre !

Wizaplace - The Marketplace Maker

La solution de création de marketplace tout-en-un

24 rue de la gare, 69009 Lyon
+33 (0)9 67 38 89 55
contact@wizaplace.com