En 2017, le monde de l’e-commerce a connu de spectaculaires levées de fonds. Les acteurs traditionnels, malgré de remarquables prestations, se voient voler la vedette par des modèles innovants, les marketplaces ! Plébiscitées par les investisseurs, les marketplaces françaises ont levé des millions d’euros, avec notamment l’objectif de conquérir de nouvelles parts de marché à l’international. Leurs atouts ? De solides arguments en matière d’avantages compétitifs et un modèle qui propose l’amélioration de l’expérience client. Voici les plus belles levées de fonds des marketplaces de l’année 2017 et de ce début d’année.

Doctolib : 61 millions d’euros

Ophtalmologue mercredi, pédiatre jeudi soir ou encore cardiologue dans un mois ? En quelques clics, vos rendez-vous médicaux sont calés !

Leader de la prise de rendez-vous médical en ligne, la plateforme créée en 2014 comptabilise 16 millions de visites chaque mois. 45 000 praticiens et 1 000 établissements de santé ont recours à ses services via un abonnement mensuel de base de 109€. En seulement 4 ans, la marketplace a déjà levé 85 millions d’euros auprès d’Accel ou Kerala Ventures, mais aussi d’investisseurs tels que Pierre Kosciusko-Morizet. Rien que pour l’année 2017, 26 millions ont été investis en janvier 35 millions en novembre auprès de Bpifrance et Eurazeo.

L’objectif 2018 ? Un déploiement européen, priorité étant donnée à l’implantation en Allemagne, et le développement de nouveaux outils pour renforcer la digitalisation de la prise de rendez-vous et la collaboration des professionnels entre eux. Doctolib prévoit également de recruter 200 nouveaux collaborateurs et de doubler son effectif d’ingénieurs. Rentabilité prévue pour 2022 avec un objectif de 100 000 clients.

Pourquoi le modele marketplace connait-il autant de succès

 

ManoMano : 60 millions d’euros

Une bibliothèque style industriel, un tutoriel de mise en place de potager suspendu ou des avis de consommateurs sur la dernière perceuse visseuse sans fil ? Bienvenue chez ManoMano, la marketplace française du bricolage et du jardinage qui a beaucoup fait parler d’elle en 2017 !

Souvenez-vous qu’en 2016 déjà une opération de 13 millions d’euros venait s’ajouter à deux précédentes de 600 000 euros (en 2013) et 2 millions d’euros (en 2014) ! Depuis sa création, on compte donc plus de 75 millions d’euros de fonds levés pour la startup française. Christian Raisson et Philippe de Chanville, les créateurs de la plateforme souhaitent aujourd’hui « dupliquer leur succès français à tous les pays où ils sont déjà présents et faire de ManoMano le leader européen sur le segment digital du bricolage et du jardinage »

 

Vestiaire Collective : 58 millions d’euros

Tendance, luxe et style pour tous. Connaissez-vous le leader de la vente en ligne de vêtements et d’accessoires de luxe et de mode d’occasion ?

Lancé en 2009 par Sébastien Fabre, Christian Jorge, Henrique Fernandes, Alexandre Cognard, Fanny Moizant et Sophie Hersan, ils ont créé une plateforme unique en son genre. Depuis 9 ans, Vestiaire Collective a levé des fonds, auprès de l’industriel Thierry Gillier, PDG de Zadig & Voltaire, du fonds d’investissement Eurazeo et de l’éditeur Condé Nast. En 2017, la marketplace a levé 58 millions d’euros pour partir à la conquête des USA et de l’Asie. Le fonds britannique Vitrurian en collaboration avec les actionnaires historiques Eurazeo et Idinvest Partners sont les investisseurs de cette dernière levée de fonds.

 

Younited credit : 40 millions d’euros

Bouclant un sixième tour de table en 2017 et enregistrant un nouveau record pour le secteur de la Fintech (après 31 millions levés en 2015), la plateforme française dédiée au crédit à la consommation porte à 103 millions d’euros le total des capitaux rassemblés depuis sa création en 2009.

Charles Egly, co-fondateur et président du directoire donne le ton : 

« Notre ambition est d’être la plateforme européenne de crédit à la consommation. C’est pour cela que la Bpi est entrée à notre capital via son fonds Large Venture. Nous sommes un cas typique de scale-up ».

En effet, cette opération à laquelle ont pris part des actionnaires historiques, le fonds Eurazeo, Crédit Mutuel Arkéa, AG2R La Mondiale et Weber Investissement, a été l’occasion de faire entrer au capital Bpifrance, ainsi que la Matmut et Zencap AM. Younited credit, qui met en contact emprunteurs et investisseurs professionnels, est présent en Espagne et en Italie. La plateforme envisage d’ouvrir deux à quatre nouveaux pays d’ici fin 2019 et vise aussi l’Europe de l’Est ! 

 

GuesttoGuest : 33 millions d’euros

Cette plateforme d’échange de maisons réussit une 4ème levée de fonds (3 tours de table entre 2014 et 2015 pour 6 millions d’euros) pour un montant de 33 millions d’euros en mars 2017, auprès d’actionnaires historiques dont la MAIF.

La marketplace créée en 2011 possède un catalogue de plus de 300 000 maisons et appartements dans 187 pays. Elle ajoute à son offre 67 000 maisons dans 150 pays (dont une belle implantation sur le marché Nord-Américain) en s’offrant HomeExchange, son concurrent américain (TrocMaison en France). La startup n’en est pas à sa première acquisition puisqu’elle avait déjà racheté l’anglais Itamos en 2013, ainsi que le français Trampolinn et l’espagnol HomeForHome, en 2016.

Objectif : élargir sa cible, des jeunes urbains, aux familles et jeunes retraités, pour atteindre d’ici 2019 le million d’utilisateurs.

 

Naturabuy : 10,3 millions d’euros

La chasse et la pêche ont de beaux jours devant elles : le 1er site d’enchères et petites du secteur a réalisé en juin dernier une belle première levée de fonds auprès de Nextstage et Business Angels.

Les chiffres ont de quoi séduire : 1200 à 1800 nouvelles annonces et 250 nouveaux adhérents chaque jour, 75 000 visiteurs quotidiens, près de 400 000 membres, 1 vente par minute, 40 millions de CA dont 24 millions par les seules petites annonces, 70% des articles en ligne vendus en moins de 15 jours. La marketplace dont Mondadori France détient 60% du capital s’est imposée comme la référence en matière d’achat de matériel de chasse et de pêche, neuf ou d’occasion.

 

Octoly : le monde des influenceurs beauté à 9 millions d’euros

Un petit selfie pour arrondir les fins de mois ? La marketplace est arrivée en France il y a deux ans. Elle permet aux influenceurs de recevoir gratuitement des produits de beauté de clients comme Sephora ou Clinique. Le seul impératif est d’avoir une chaine YouTube, un compte Instagram et un nombre de followers important, afin de faire la promo des produits reçus !

Elle compte plus de 10 000 influenceurs et un milliard d’abonnés entre les Etats-Unis, la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. La plateforme a levé 9 millions d’euros avec comme investisseurs le groupe Havas, Otium Venture, Twins Partners et l’Instrument PME de l’UE. Ce n’était pas sa première fois : Octoly a déjà réalisé une levée de fonds d’1 million d’euros en octobre 2015.

 

Backmarket : 7 millions d’euros

Misant sur l’économie circulaire pour effacer les intermédiaires sur le marché des articles repackagés, la marketplace met en relation directe les consommateurs et les usines de reconditionnement. Ainsi, smartphones, ordinateurs, télévisions et autres produits électroménagers sont vendus à des prix de 30% à 50% inférieurs aux prix des articles neufs.

150000 clients, 300000 produits reconditionnés, 130 usines et ateliers de reconditionnement principalement situés en France … des chiffres qui ont séduit Daphni, le fonds de Marie Ekeland, Aglaé Ventures et des business angels comme Thierry Petit de Showroomprivé. Cette levée de fonds va permettre à la startup d’accélérer son développement à l’international et de doubler ses effectifs (32 personnes en 2017).

 

Notons aussi la belle performance de Gymlib9 (réservation de salle de sport partout en France et sans contrainte) qui lève 3 millions d’euros auprès des investisseurs Alyan Group, Breega Capital, Fa Dièse et Kima Ventures, pour développer son offre corporate et renforcer ses équipes ainsi que celle de Vidressing. Cette marketplace spécialiste de la vente de vêtements et accessoires de mode de deuxième main, et dont l’objectif est de renforcer sa stratégie « Mobile first » a réalisé un tour de table de 5.4 millions d’euros, auquel DN Capital, Piton Capital, Generis Capital Partners et Earlybird Venture Capital ont participé.

 

Les levées de fonds 2018

Heetch : 16,5 millions

La cuvée 2018 s’annonce très bonne aussi ! Heetch, une startup française créée en 2013 à Paris a pensé aux couche-tard ! Elle offre une application mobile de covoiturage de nuit. Après une condamnation en 2017 (exit les chauffeurs amateurs) Heetch se relève et lève 16,5 millions d’euros pour développer son service de transport VTC. La marketplace déjà présente à Nice et Marseille, sera bientôt à Londres et compte bien renforcer sa présence sur le pourtour méditerranéen. Son challenge : s’affirmer aux côtés du géant Uber.

 

Prototypo : 700 000 euros

Une autre startup a démarré l’année 2018 sur les chapeaux de roues. Prototypo est un outil en ligne qui donne la possibilité de créer et personnaliser une typographie. Une levée de fonds de 700 000 euros donne à la marketplace la possibilité de se développer partout en Europe. Elle compte déjà aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs basés dans plus de 130 pays différents. Au total plus de 10 000 typographies uniques ont déjà vu le jour.

Une fois le point d’équilibre atteint en 2019, une autre levée de fonds de 2 millions d’euros est prévue pour financer le développement à l’international. Il faut dire qu’avec une cible potentielle de 20 millions d’utilisateurs et l’objectif d’un CA de 30 à 40 millions d’euros en 2022 la startup a de quoi se frotter les mains … et les investisseurs également !

 

Agora Place : 600 000 euros

La startup Agora Place, spécialiste sur le marché du sourcing B2B dans le secteur high-tech a réalisé une levée de fonds de 600 000 euros en janvier 2018 auprès de plusieurs investisseurs dont Newfund. Agora Place est une marketplace française basée à Paris, créée en 2016 et dont les principaux fondateurs et membres sont Tanguy Pennel, Reynold Simonnet.

 

Si 2017 a amorcé une vague d’engouement pour les marketplaces françaises de la part des investisseurs, 2018 pourrait bien battre des records en matière de levées de fonds. Augmentation des effectifs, pénétration du marché à international, les géants américains et asiatiques vont devoir compter avec des « petites françaises » de référence dans les années à venir !

Wizaplace - The Marketplace Maker

La solution de création de marketplace tout-en-un

24 rue de la gare, 69009 Lyon
+33 (0)9 67 38 89 55
contact@wizaplace.com