L’institut Xerfi le confirme : les marketplaces « montent en puissance » – B2B ou B2C, tous les secteurs sont concernés. Et le succès des marketplaces de services – Uber et Airbnb en tête – conforte encore l’implantation de ce modèle économique. Arrivée en France en 2000 avec Ebay, la marketplace a rapidement changé la donne : plus qu’un moyen pour le vendeur de générer des revenus complémentaires, mieux qu’une solution pour l’entrepreneur de tester son marché, la création de marketplace s’impose aujourd’hui comme le modus operandi incontournable. La preuve par 5 !

1. Les plus gros sites e-commerce ont leur marketplace

Amazon, Cdiscount, Fnac, eBay, Airbnb, La Redoute, Darty, PriceMinister… parmi les 15 sites e-commerce qui attirent le plus de visiteurs, une majorité écrasante sont des places de marché. Avec un nombre de visiteurs mensuels compris entre 7 millions pour PriceMinister et 24 millions pour Amazon, le trafic est intense. Offre de biens ou de services, plateformes B2B, B2C ou C2C, ce modèle e-commerce s’applique toutes formes confondues avec autant de succès.

Pour cause d’un tel engouement : la place de marché est en passe de devenir le premier réflexe pour acheter. Une offre commerciale considérablement plus vaste que sur un site e-commerce traditionnel, c’est la possibilité pour l’acheteur de comparer – prix, caractéristiques, services additionnels – et d’avoir le sentiment, à juste titre, d’être acteur de son choix. Une valeur ajoutée plébiscitée.

Les marketplaces représentent le modèle e-commerce de demain

Les chiffres sont éloquents, la marketplace est plus qu’un modèle qui fonctionne : elle participe à la croissance du e-commerce dans une large mesure.

  • Alors que les ventes sur internet progressent de 14 % dans leur globalité, les ventes réalisées sur les places de marché augmentent de 15 % entre 2017 et 2018 (source FEVAD)
  • Les estimations prévoient que la marketplace représentera 50 % de la croissance du e-commerce global en 2018 et continuera sur ce rythme avec 53 % en 2020 (source FEVAD)
  • Le cabinet Gartner prévoit 100 000 marketplaces dans le monde en 2020

Pourquoi le modele marketplace connait-il autant de succès

 

2. Créer une marketplace pour accélérer sa croissance

Générer des revenus sans contrainte logistique, ni investissement en stock permet d’optimiser considérablement sa croissance et de se concentrer sur la marge des échanges.

Créer une marketplace permet d’«héberger» sur son site des marchands tiers, en contrepartie d’une commission sur ses ventes ou d’un abonnement par exemple. L’opérateur s’offre la possibilité, s’il le souhaite, de générer des revenus sans prendre en charge la logistique de vente (stocks, livraisons…), l’achat de marchandises ou encore le service après-vente. Ces fonctions sont alors déléguées aux vendeurs. Moins de contrainte, pas d’achat de marchandise, la création de marketplace fait figure d’accélérateur de croissance. C’est d’ailleurs avec succès que de nombreuses enseignes, parmi elles Fnac et La Redoute, ont ainsi étendu leur offre. Beaucoup d’autres, comme CashConverters qui a lancé sa marketplace cette année, comptent bien faire partie de ces success stories.

Autre moyen d’accélérer sa croissance via la création de marketplaces : adjoindre à sa plateforme ecommerce une marketplace de services. Dans ce registre, ManoMano s’illustre avec son service SuperMano : le spécialiste du bricolage s’offre un potentiel de croissance démultiplié sans avoir à gérer lui-même la mise en place du service – aucune contrainte ni aucun coût en termes de ressources humaines.

Au-delà d’une économie substantielle sur le budget d’achat de marchandise, la création de marketplace pour étoffer son catalogue est également l’opportunité pour l’opérateur d’adapter son offre aux demandes clients avec une plus grande réactivité. En accueillant sur sa place de marché des biens et services innovants, l’opérateur peut tester de nouvelles références tout en limitant les risques. Cette réactivité est aussi facteur de croissance rapide.

 

3. S’internationaliser par la création de Marketplace

En 2015, 1 vente sur 5 via eBay était transfrontalière et 95 % des vendeurs professionnels s’exportaient déjà à l’international.

En misant sur des vendeurs tiers, l’opérateur de marketplace s’offre l’opportunité de s’ouvrir à l’international de manière plus rapide. Plutôt que de s’essayer lui-même à exporter sur des territoires géographiques dont il ne maîtrise pas nécessairement les règles et les enjeux commerciaux, l’opérateur mise sur la connaissance de leur propre marché par les vendeurs tiers étrangers. A leur charge, le sourcing et la logistique qu’ils maîtrisent sur leur couverture géographique. L’opérateur de marketplace bénéficie ainsi d’une internationalisation rapide et sans frais.

En permettant de livrer dans d’autres pays, les marchands étrangers attirent une clientèle internationale : la notoriété de l’entreprise croît et le potentiel de ventes est largement augmenté – et ce à moindre coût. Tout cela est rendu possible grâce aux fonctionnalités offertes par les solutions de création de places de marché, qui permettent notamment la gestion de back office vendeurs et front office multilingue et multidevise.

 

4. Moderniser son entreprise en la digitalisant

A l’ère du digital et face à la concurrence, il semble essentiel pour l’entreprise de s’offrir une vitrine web. A défaut, une image archaïque peut largement pénaliser ses chiffres de vente et inhiber sa croissance économique.

Professionnel ou particulier, le client aujourd’hui veut plus de choix, accessible facilement et immédiatement. La marketplace lui offre. Dans ce contexte, la création de marketplace assure à l’opérateur de réunir la majorité des suffrages. Pour preuve, selon Redsen Consulting, 9 clients sur 10 sont satisfaits de leur expérience d’achat sur les marketplaces.

95 % des internautes avaient déjà utilisé une marketplace en janvier 2016. Si la plupart ne connaissent pas le terme technique et n’ont pas conscience de faire leurs achats sur une place de marché, les usages démontrent les atouts de ce modèle. Créer une marketplace, permet non seulement d’incarner une modernité indispensable à l’ère du numérique, mais aussi et surtout de répondre aux attentes de clients plus exigeants, qui ont un besoin d’évaluation des différentes offres sur un marché, pour in fine générer des ventes.

Digitaliser son entreprise par la marketplace c’est aussi faire émerger de nouveaux business model. Le modèle marketplace ouvre la voie aux innovations comme l’illustrent les cas de Deliveroo ou de Uber. Grâce à la marketplace, l’entreprise de VTC est venue casser les codes du marché en agrégeant des chauffeurs indépendants pour augmenter l’offre de service. De nouveaux modèles économiques ont vu le jour avec la marketplace.

 

5. Créer sa marketplace avec une solution clé en main

Aujourd’hui, il existe des outils qui permettent d’optimiser la création et la gestion de marketplace.

Wizaplace propose la seule plateforme Saas de création et de gestion de marketplace « tout-en-un ». Elle intègre dans une seule solution l’ensemble des fonctionnalités pour créer, développer et gérer sa marketplace. Avec plus de 70 modules indépendants, Wizaplace accompagne tous types de projets B2B, B2C, C2C ou cross-canal, tant pour des startups (Viinup, Leader Green…), PME ou de grands groupes (Cash Converters, BNP Paris Leasing Solutions avec Kintessia, Crédit Mutuel Arkea avec Fan & Compagnie…).

Wizaplace permet de développer une marketplace opérationnelle dans les meilleurs délais, avec un time to market inégalable, en toute simplicité.

Wizaplace - The Marketplace Maker

La solution de création de marketplace tout-en-un

24 rue de la gare, 69009 Lyon
+33 (0)9 67 38 89 55
contact@wizaplace.com