Numéro 1 des sites e-commerce en Afrique, et fruit de l’initiative de deux français visionnaires, la marketplace Jumia commence à faire parler d’elle au-delà des frontières ! Près de 800 millions de dollars levés en moins de 6 ans, un modèle en constante évolution et des partenariats avec différents acteurs mondiaux, dont Carrefour : cette marketplace africaine mérite que l’on s’y attarde quelques instants voire plus… 

Jumia, retour sur la naissance du numéro 1 de l’e-commerce en Afrique

Créée au Nigeria en 2012 par Jérémy Hodara et Sacha Poignonnec, Jumia est aujourd’hui le 1er site marchand en Afrique. Présent dans 14 pays dont la Grande Bretagne, cet ancien site de vente en ligne traditionnel s’est doté d’une brique marketplace, étoffant très rapidement son offre : en effet, 14 millions de produits sont proposés à travers un catalogue généraliste, dans divers secteurs tels que la mode, l’informatique, l’équipement de la maison, la téléphonie, les pièces automobiles …

Son volume d’affaires 2018 est estimé à plus de 800 millions d’euros et le nombre de commandes entre 15 et 20 millions. La marketplace africaine compte 3 000 collaborateurs, fait travailler 100 000 personnes de manière indirecte, dont les transporteurs locaux et possède un entrepôt logistique dans les pays où elle est implantée. Après plusieurs levées de fonds, dont la dernière date de 2016 pour un montant de 360 millions d’euros, la plateforme annonçait lancer un 5ème tour de table.

Pourquoi le modele marketplace connait-il autant de succès

Un modèle économique qui mêle vente de produits et proposition de services 

90% de l’activité de Jumia a été portée par les ventes sur sa marketplace en 2018. Un dynamisme lié en partie à la flexibilité de son modèle économique qui évolue en permanence pour améliorer l’expérience utilisateur. A ce titre, de nombreux services additionnels ont été crées à l’intention des marchands tiers, afin d’accompagner leur développement … et soutenir la croissance exponentielle de la plateforme en consolidant son modèle économique.

Le service Jumia Express par exemple, permet aux vendeurs de se décharger de la gestion logistique sur la marketplace. Ce service fournit l’espace de stockage, conditionne et expédie les articles commandés en ligne. Une prestation à forte valeur ajoutée qui répond à un enjeu concurrentiel crucial et draine 25% des volumes au Nigeria, en assurant qualité et livraison en 24h. Pour l’heure, ce service est réservé à une sélection géographique et aux seuls articles les plus populaires. Notons également le service de ramassage des colis et la possibilité d’acheter du matériel d’emballage directement sur la plateforme.

La marketplace s’est également dotée du service Jumia Studio, une équipe de photographes professionnels qui se déplacent sur le territoire, pour shooter les articles des marchands tiers qui le souhaitent. Et pour booster les commandes, un programme d’annonces sponsorisées, Jumia Ads, est également proposé sur la plateforme. Autre registre, la marketplace met en relation des institutions financières partenaires avec ses vendeurs et se rémunère sur les prêts vendus à ces derniers.

Le client final n’est pas en reste et bénéficie également de services d’un autre ordre. La solution de paiement mobile Jumia Pay, lancée au Nigeria, permet également de cumuler des points de fidélité. Une stratégie qui vise la réduction du paiement à la livraison, lors d’un click and collect par exemple, jusqu’alors utilisé de 70 à 95% dans les pays où la marketplace est représentée. Afin de rendre la plateforme accessible au plus grand nombre, des vendeurs équipés de tablettes ou de smartphones, Jumia Force, se déplacent dans les villages isolés du Nigeria et du Kenya. Jumia tire aussi profit de certains de ses investisseurs en créant des synergies stratégiques. C’est ainsi qu’une boutique en ligne a été ouverte avec Orange pour l’achat d’unités téléphoniques, les sites Jumia devenant gratuits pour les porteurs de forfaits Orange, ou que des extensions de garantie sur les articles vendus par Jumia, sont proposées via des produits d’assurance Axa.

Avec Jumia House, la marketplace se positionne également dans le secteur de l’immobilier depuis 2014, référençant pas moins de 400 000 annonces de biens dans 28 marchés émergents dont 17 en Afrique. D’autres secteurs d’activité comme la livraison de repas à domicile avec Jumia Food ou l’achat de véhicules neufs ou d’occasion entre autres, avec Jumia Deals, révèlent l’appétence de la marketplace pour la diversité.

Mais le leader du e-commerce en Afrique fait encore plus fort en lançant en mars 2018 Jumia One. Cette application de services dématérialisés tout-en-un, a pour vocation de rassembler a terme, tous les services du quotidien en ligne : du shopping à la réservation d’un vol, en passant par le règlement de ses factures d’électricité ou l’accès à différents services bancaires … une sorte de guichet unique pour l’Afrique.

 

La marketplace Jumia continue sa croissance avec le développement de partenariats 

Loin de s’arrêter, la plateforme Jumia surfe sur le succès du groupe Carrefour en Afrique, où les points de vente sont déjà implantés. Le groupe français bénéficie déjà d’accords avec des partenaires locaux comme CFAO Retail (pour la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Sénégal) et Majid Al Futtaim (pour le Kenya). Avec la signature, d’un accord de partenariat avec l’enseigne fin 2018, la marketplace ouvre son catalogue et sa gigantesque base de clients, aux produits Carrefour pour le Kenya, la Côte d’Ivoire, le Cameroun et le Sénégal.

De même, Jumia renforce son partenariat avec Pernod Ricard. Echange de bons procédés : le numéro deux mondial des vins et spiritueux, déjà implanté dans 13 pays d’Afrique apporte une connaissance solide du marché à la marketplace Jumia, et bénéficie en retour de nouvelles opportunités de distribution via la plateforme. 

Jumia Travel, leader de la réservation d’hôtels en ligne en Afrique, s’est associé à Edenred, leader mondial des solutions transactionnelles au service des entreprises, des salariés et des commerçants pour faciliter et sécuriser le paiement de ses 25 000 hôteliers partenaires. L’objectif de ce partenariat est d’offrir un mode de règlement digital instantané, simple et sécurisé sur le réseau hôtelier de Jumia. 

 

La première licorne d’Afrique a su s’adapter aux besoins spécifiques du marché en proposant une offre localisée selon les pays et les habitudes des clients, et en adoptant un service multi canal – boutiques en dur, SAV téléphonique ou mail, Chatbot lancé avec Facebook au Nigeria… Avec un volume d’affaires qui devrait atteindre 1 milliard d’euros et plus de 5 millions de clients attendus, la marketplace Jumia, en investissant sur l’explosion annoncée de la croissance du continent, a réussi en quelques années à s’imposer comme l’un des principaux acteurs de la consommation africaine. 

Articles qui pourraient vous intéresser