Si une marketplace enregistre des transactions et qu’elle n’a pas l’agrément d’établissement de paiement ou une exemption d’agrément, elle doit recourir à un Prestataire de Service de Paiement (PSP). Le PSP est un partenaire clé qui permet d’assurer et de sécuriser les paiements, de faciliter l’expérience utilisateurs mais aussi la gestion des transactions pour l’opérateur. Qu’est-ce qu’un PSP ? Comment le partenariat avec la marketplace s’articule-t-il et selon quelles obligations légales ? Quelles fonctionnalités présente-t-il et comment se rémunère-t-il ? Voici toutes les informations à connaître sur les solutions de paiement pour marketplace.

Qu’est-ce qu’un prestataire de service de paiement (PSP) ?

Un prestataire de service de paiement (PSP) est une entreprise agréée pour offrir des services de paiement en ligne (autorisation, organisation, vérification et régulation) aux e-commerçants, via une carte de crédit, un virement bancaire ou encore un prélèvement automatique. Il peut s’agir d’un établissement de crédit comme une banque ou d’un établissement de paiement. Dans le cas d’une marketplace, la solution de paiement est spécifique au modèle et constitue l’intermédiaire entre la place de marché et ses utilisateurs (vendeurs et acheteurs).

S’appuyant sur le principe d’encaissement pour le compte de tiers, le PSP gère les transactions et l’encaissement des fonds pour le marchand. Il assure à la fois la protection des vendeurs et des acheteurs. En effet, les fonds sont séquestrés, dans un premier temps, jusqu’à ce que la prestation ait été réalisée. Ils sont ensuite redistribués aux marchands. Notons que la particularité et l’un des avantages de la marketplace réside dans sa capacité à effectuer un seul règlement pour commander auprès de plusieurs vendeurs. On parle de « one to many ».

L’explosion du modèle marketplace ces dernières années a largement contribué au développement de solutions de paiement spécialisées. Ainsi des prestataires comme Mangopay – fondé par Leetchi – Stripe Connect, Lemon Way, S-Money ou encore HiPay, constituent des outils adaptés aux spécificités des places de marché.

 

Comment fonctionne une solution de paiement sur une marketplace ?

En tant qu’intermédiaire, le prestataire de services de paiement propose une solution prête à l’emploi, présentant un ou plusieurs systèmes de paiements – tels que carte bancaire, virement, prélèvement sepa, mobile, moyens de paiements locaux, … Le PSP gère donc les flux financiers qui transitent sur la marketplace, grâce à des API et des back offices qui doivent respecter la réglementation en termes d’encaissement pour le compte de tiers.

Par exemple, il est primordial que la solution de paiement marketplace soit à même d’isoler les règlements des commandes, tant que le délai de rétractation n’est pas échu. Elle doit ensuite déclencher le paiement des vendeurs. A ce titre, la durée de cantonnement des fonds correspond au délai légal de rétractation du consommateur, soit 14 jours. C’est aussi le PSP qui centralise les informations comme l’historique des transactions ou des virements externes et fournit le reporting correspondant, généralement sous forme de « dashboard ». L’opérateur de la marketplace peut également bénéficier de fonctionnalités additionnelles comme l’envoi de notifications et alertes, lorsque le porte-monnaie virtuel atteint le seuil défini.

En définitive, le PSP est une solution qui permet à la marketplace de réaliser des opérations financières dans le respect des obligations légales qui encadrent l’encaissement pour compte de tiers. Elle suit les process définis en amont par l’opérateur, comme par exemple la planification des transferts bancaires selon un calendrier déterminé, les paramétrages relatifs à la gestion d’un tunnel d’achat complexe ou encore la personnalisation des tableaux de bord selon les spécificités de la plateforme.

Pourquoi le modele marketplace connait-il autant de succès

 

Il faut savoir que d’une solution de paiement marketplace à l’autre, certaines fonctionnalités peuvent varier, comme l’alerting, le niveau de sécurité, d’automatisation ou de personnalisation des flux de paiement, ainsi que la qualité du support et de la documentation API. De même, certains produits comme les voyages, l’alcool ou la pharmacie sont sujets à des normes spécifiques et ne seront pas gérés par l’intégralité des PSP. Enfin, la couverture internationale relative à la présence du système de paiement à l’étranger, à la méthode de paiement et aux devises n’est pas toujours uniforme selon la solution envisagée.
Il est donc important de répertorier vos besoins, afin de choisir la solution de paiement la mieux adaptée à votre marketplace, en toute connaissance de cause.

 

Solutions de paiement pour les marketplaces : quelles obligations légales ?

Les solutions de paiement pour les marketplaces sont soumises à certaines obligations légales, dont l’une des principales est liée au droit de réaliser des opérations d’encaissement pour compte de tiers.

A ce titre, la nouvelle Directive sur les paiements de 2018 (PSD2) impose que l’organisme en charge de l’encaissement pour compte de tiers dispose d’un agrément délivré par l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution). En tant qu’intermédiaire permettant à la marketplace d’encaisser des fonds pour le compte de tiers, le PSP doit être porteur de l’agrément, si la marketplace n’a pas effectué une demande d’exemption (dans le cas ou son CA est inférieur à 1 million d’euros) ou si cette dernière ne fait pas le choix de devenir elle-même organisme de paiement.

Par ailleurs, l’organisme de contrôle est de plus en plus exigeant concernant la sécurisation des paiements en ligne et demande la mise en place d’authentification forte plus fréquente (saisie d’un code reçu par SMS, faceID, touchID entre autres).

Une autre contrainte légale réside dans la mise en place du processus KYC (Know Your Customer) en ce sens où la marketplace a l’obligation de s’assurer de l’identité de ses clients. Des informations telles que la conformité aux législations anti-corruption, la probité et l’intégrité du client, sont récoltées par ses soins et transmises au prestataire de services de paiement, qui se charge de les valider. Le contrôle d’identité intervient donc sur la plateforme de paiement où sont vérifiés les comptes marchands, sur présentation de documents officiels (statuts, pièces d’identité, justificatifs de domiciles, Kbis, etc..).

Cette réglementation vise à prévenir entre-autre l’usurpation d’identité, la fraude fiscale, le blanchiment d’argent ou encore le financement du terrorisme.
Si ces obligations légales peuvent apparaître comme contraignantes, elles permettent de sécuriser non seulement le client mais également la marketplace, pour assurer dans le temps la fluidité des transactions et une meilleure protection de l’ensemble des parties.

 

Utiliser une solution de paiement : quels impacts et quels coûts pour votre marketplace ?

En déléguant la gestion des transactions à un tiers, l’opérateur n’est pas responsable des paiements sur la marketplace. L’interface de paiement, la sécurité des paiements (3D secure) et la partie technique relèvent de la responsabilité du PSP, qui se doit d’être en conformité avec la loi. L’opérateur conserve néanmoins un rôle de donneur d’ordre.

En tant que fournisseur de solution et intermédiaire, le prestataire de services de paiement prélève un pourcentage de commission sur le montant des transactions réalisées par la marketplace. Ce dernier peut s’élever de 0.25% à 2%, voire plus selon la solution choisie. Certains PSP facturent des frais fixes en sus de cette commission.

Derrière la validation d’un règlement en ligne sur une place de marché, l’infrastructure mise en place en back office s’avère complexe. C’est pourquoi il est très important pour vous, opérateur de marketplace, de bien connaître la distribution des rôles entre votre plateforme et son prestataire de services de paiement, vos besoins, ainsi que les différents cas de figure pouvant se présenter. De même, vous êtes supposés être informés des réglementations avec lesquelles la conformité est impérative. Des éléments qui vous permettront de déterminer les fonctionnalités pertinentes pour votre place de marché et anticiper au plus précis l’impact budgétaire, pour choisir de manière éclairée, la solution de paiement marketplace la mieux adaptée !

 

 

Pourquoi le modèle marketplace connait-il autant de succès ?

Wizaplace - The Marketplace Maker

La solution de création de marketplace tout-en-un

24 rue de la gare, 69009 Lyon
+33 (0)9 67 38 89 55
contact@wizaplace.com